couv17156254

L HISTOIRE

Du sang, des armes et des larmes.
Voyage au bout de la guerre totale.
Plus d’État.
La France s’est effondrée en trois jours, livrée aux assassins qui tiennent les rues, aux chiens de guerre qui terrorisent les campagnes. Partout le pillage. La folie. La survie. Partout le silence des réseaux détruits. Et partout la violence.

Plus de règles.
Des crânes perforés de balles, des ombres qui fuient, des rues dévastées, des cadavres déchiquetés à perte de vue, des ordres, des plaintes, des cris, des rafales d’armes automatiques se répondant d’une rue à l’autre, des geysers de flammes et le bruit sourd des rotors brassant le ciel ardent des villes.

Plus d’issue.
Ils étaient de simples citoyens. Ils ne sont plus que des créatures humaines, privées de tout, isolées dans leur méfiance, prêtes à tuer pour un bidon d’essence.

Best-seller international, Guerilla – Le jour où tout s’embrasa décrivait l’effondrement de la France en soixante-douze heures. Bienvenue dans la suite vertigineuse de l’odyssée.

Journaliste et écrivain traduit dans une dizaine de pays, Laurent Obertone repousse toutes les limites et nous plonge à pic dans une œuvre de fer, assourdissante et crépusculaire, au réalisme sans précédent. Tome 2 de la saga Guerilla, Le temps des barbares repose sur les hypothèses de travail du renseignement, des forces spéciales, et des témoignages directs de victimes de guerres civiles.

 

Mon Avis

Avec guérilla Premier tome, Laurent Obertone avait tapé très fort, l’actualité avait d’ailleurs renforcé  la véracité de ce livre car sans cesse le réel n’a fait que se rapprocher de cette réalité littéraire. Le premier tome étant très proche du réel il prenait au tripes on se disait cela peut vraiment arriver et dégénérer.

Le second tome est moins évident d’accès de par le fait que comme cela a déjà dégénéré dans le premier tome, on est déjà très éloigné de la réalité au début du second opus. J’apprécie toujours autant l’oeuvre que dans le premier, le style est toujours le même mais il manque ce petit truc parfait qui te faisait te dire   » Merde, ça va arriver demain on est foutus ».

On est néanmoins ravis de continuer a suivre les personnages centraux, de voir comment la France continue de s’enfoncer de plus en plus.

La plume est la, c’est incisif  et plaisant, j’ai juste un peu moins apprécié que le premier tome mais  je le classe quand même dans mes très bonnes lecture de l’année ( là ou le premier avait un 18, celui ci n’a eu qu’un 16….on va pas se mentir cela reste des notes très rares pour moi).